Association Spirithum   Spiritualité & Mystique

Saints - Pourquoi spiritualité - Prières - Vierge Marie - Dieu Seul

Miguel de Molinos

Spiritualité & Mystique

Ste Catherine Gênes
Sainte Catherine Sienne
Sainte Julienne de Norwich
Sainte Hildegarde de Bingen
Miguel Molinos

MIGUEL DE MOLINOS
Le QUIETISME

  Né en 1640, il entre très tôt dans la prêtrise. Il posséde de grandes habilités naturelles qu'il consacre aux services de son prochain avec désintéressement. Fondateur du quiétisme, il est condamné pour hérésie à l'emprisonnement à vie. Il meurt en 1697.


  Votre principal devoir est de ne pas agir par vous-mêmes mais de vous soumettre, paisiblement à Dieu en toute chose, votre liberté, à toutes les mortifications extérieures ou intérieures que Dieu jugera bon de vous imposer. Là est l'unique moyen de vous préparer aux divines influences : souffrir patiemment, avec calme et humilité, les tribulations extérieures et intérieures. Les pénitences ou mortifications que vous vous infligerez ne vous seront d'aucune aide.

  Ce qui vous concerne le plus, ô âmes rachetés, c'est la patience, ne renoncez pas à la prière silencieuse (le silence devant Dieu) bien que vous ne puissiez pas multiplier vos discours (accroître vos supplications et vos requêtes). Marchez avec une foi ferme, dans un silence saint, mourant à vous-mêmes, à tous vos désirs, à tous vos efforts, confiant que Dieu ne désire rien d'autre que votre bien. Car lorsque l'âme est morte, muette, et résignée dans la présence de Dieu, là, sans aucun encombrement ni aucune distraction, l'âme peut recevoir l'influence Divine.

  C'est une grande épreuve, mais aussi un extraordinaire privilège pour l'âme, que d'être privée des douceurs sensibles et de marcher dans les sentiers arides et déserts de la perfection, puisque la perfection ne peut être atteinte que par cette voie.

  Ce que l'âme doit faire dans le recueillement intérieur
  Vous devez aller en prière pour vous livrer complètement entre les mains de Dieu avec une parfaite résignation, en faisant un acte de foi, en croyant que vous êtes en sa divine présence, en demeurant ensuite en cette sainte oisiveté, avec quiétude, dans le silence et le calme, en essayant de prolonger par la foi et l'amour, durant toute la journée, toute l'année et toute votre vie, ce premier acte de contemplation.

L'âme intérieure, une fois résolue à croire que Dieu est en elle, résolue à se résigner, à ne rien vouloir d'autre que d'œuvrer pour Dieu et en présence de Dieu, doit se contenter de cette foi et de cette intuition qui sont les siennes, en toutes ses œuvres et tous ses exercices, sans exprimer ou réitérer des actes de foi et de résignation.
Cettte véritable doctrine est utile non seulement pour le temps de prière, mais aussi pour celui d'après la prière ; elle sert la nuit, le jour, et à toute heure, et dans toutes tes fonctions quotidiens exigés par ta vocation, tes obligations et ton état. Si tu me dis que souvent, pendant la journée, tu oublies de raviver ta résignation, je répondrai que, même si tu crois t'en éloigner quand tu vaques aux occupations de ton état (comme l'étude, la lecture, la prédication, le manger, le boire, les affaires ou autre chose du genre), tu fait erreur, car, tu ne t'en éloignes pas pour autant, ni ne cesses de faire la volonté de Dieu ou de pratiquer prière virtuelle, comme dit saint Thomas...

Les âmes (avancées) qui sont déjà passées par la mortification intérieure et que Dieu les a purgées par le feu de la tribulation, avec d'infinis et d'horribles tourments, qu'elles ont été ordonnées de sa Main à sa Manière, elles sont maîtresses d'elles-mêmes car elles sont dominées et ont renoncé à elles-mêmes ; aussi vivent-elles en sérénité et dans la paix intérieure. Et, bien qu'en de nombreuses occasions elles éprouvent résistance et tentations, elles sont tout de même victorieuses. Parce que ce sont des âmes déjà éprouvées et remplies de la force Divine, les mouvements des passions ne peuvent pas durer longtemps sur eux. Et les tentations véhémentes ou les mauvaises suggestions de l'ennemi s'allongeraient, qu'elles en triompheraient tout de même avec un bénéfice infini, parce que c'est Dieu qui combat à l'intérieur d'elles.

... Ces âmes qui se sont procurées une grande lumière et une véritable connaissance du Christ Notre-Seigneur, aussi bien de sa divinité que de son humanité. Elles cultivent cette connaissance infuse avec calme et silence au sein de leur retraite intérieure, dans la partie supérieure de leur âme, leur esprit étant libéré des images et représentations extérieures, et leur amour purifié et détaché de toute créature. Elles s'élèvent, même de leurs actions extérieures, à l'amour de l'humanité du Christ et de sa divinité. Plus grande est leur connaissance, plus elles aiment. Plus elles jouissent, plus elles s'oublient; et en toute chose elles font l'expérience d'aimer leur Dieu avec tout leur cœur et leur esprit.

  Extrait du "Guide spirituel".